PROJET COUP DE CŒUR, LATANIA, SAUVONS NOS LATANIERS ROUGES !

Partager sur :
Ajouter à Mes favoris

Les lataniers rouges de La Possession situés dans la ravine balthazar constituent la dernière population naturelle de l’île. Face à ce constat critique, la ville a décidé de lancer un projet d’importance régionale dans le cadre de la semaine Européenne du Développement Durable.

La restauration écologique de la Ravine Balthazar et de ses lataniers rouges

Retrouvez le lancement du projet en vidéo ici

L’Office Français pour la Biodiversité (OFB) a lancé en 2018 l’appel à projet « Initiatives pour la reconquête de la biodiversité dans les Outre-mer » afin de soutenir et renforcer les acteurs (associations, collectivités, gestionnaires d’espaces naturels, acteurs économiques) des territoires ultramarins engagés en faveur de la préservation de la biodiversité. C’est dans ce cadre que la commune a soumis à l’OFB le projet de « Sauvegarde et restauration de la dernière forêt naturelle de Lataniers rouges à La Réunion ».

Le latanier rouge (Latania lontaroides) est un palmier endémique de La Réunion inféodé principalement aux régions sèches de l’île. L’espèce est aujourd’hui confinée à quelques stations isolées avec des effectifs réduits à moins de 250 individus sur l’ensemble du territoire. Elle est considérée comme en danger critique d’extinction par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

La Ravine Balthazar abrite actuellement la dernière population connue de La Possession mais cette population est menacée à court terme de disparition par les espèces envahissantes, le braconnage et les cyclones. Afin de sauvegarder cette population un projet de restauration écologique a été lancé par la commune de La Possession en décembre 2019 pour une durée de 24 mois sur une parcelle de 1,5 ha où est actuellement située cette population.

Ce projet prévoit :

  • La sauvegarde des Lataniers rouges ; espèce endémique de La Réunion, en danger critique d’extinction,
  • La lutte contre les espèces envahissantes (liane papillon, choka, rats...),
  • La réintroduction de 30 000 plantes de 38 espèces endémiques/indigènes de La Réunion.Cette initiative est aussi l’occasion pour les Possessionnais de participer au projet par le biais d’actions de plantations écocitoyennes.

Si vous souhaitez vous fédérer autour de l’opération, contacter nous et faites passer le message autour de vous !

Service Environnement, 0693 91 23 95
cadredevie@lapossession.re