Précaution et lucidité pour permettre le dépôt d’un dossier en préfecture d’un carrier

Partager sur :
Ajouter à Mes favoris
Carrière des lataniers

Le conseil Municipal de ce lundi 29 octobre a permis à la Ville de La Possession d’entamer la procédure de dépôt de dossier auprès de la Préfecture, en désignant le Groupement « GTOI-SBTPC-VINCI CONSTRUCTION TERRASSEMENT ».

 

La Ville de La Possession proactive dans ce dossier et guidée par l’intérêt collectif a démontré sa ferme détermination, à garantir la limitation des impacts, pouvant être engendrés par une exploitation du site Rosthon-Latanier.

Si aujourd’hui les débats autour de la Nouvelle Route du littoral sont entérinés, Vanessa MIRANVILLE a déclaré vouloir réunir toutes les conditions permettant à la fois de contribuer à la finalisation de ce chantier, de répondre à la préoccupation citoyenne du coma circulatoire à la Possession et à agir pour la garantie d’un espace de biodiversité et de loisirs sécurisé, si exploitation du site.

« En tant que Maire, je ne peux pas juste regarder les conditions de circulation de cette ville. Les Citoyens ne peuvent pas payer les conséquences de mauvaises orientations prises par l’ancienne équipe. C’est la raison pour laquelle nous essayons au mieux de trouver un juste équilibre et de veiller à l’apport de garanties » a expliqué Vanessa MIRANVILLE. 

A rappeler qu’à cette exploitation éventuelle, il est de la responsabilité de la Ville de permettre les conditions de dépôts d’un dossier en préfecture, l’ARS et la DEAL donnant à postériori leur avis au Préfet sur les garanties sanitaires et environnementales, qui après enquête publique, rendra  sa décision. 

Pragmatisme et résilience guide aujourd’hui notre démarche

« Après avoir découvert en 2014 un projet entamé, nous avons travaillé sans relâche sur ce dossier, notre souhait est de pouvoir se conformer à la volonté des citoyens ; qui est de pouvoir bénéficier d’une circulation fluide et apaisée dans la ville, pour en rentrer et en sortir, se balader en famille dans un cœur de nature sécurisé, de pouvoir retrouver son littoral et la liaison forte à la pêche et d’agir de manière exemplaire sur un plan de biodiversité porté nationalement » a déclaré Vanessa MIRANVILLE

Quelques chiffres clés, en termes de limitation d’impacts:

  • La réduction d’une méga-carrière passant de 7 ans à 2.5 ans
  • D’une quantité de 2.5 millions de tonnes de roches maximale extraite
  • D’une exigence figée en termes d’horaire passant de 8h à 17h 
  • La mise en place d’un plan de surveillance global et permanent, d’un arrosage permanent sur le chantier et notamment sur le bruit 
  • Réduction de passage de camions allant de 60/heures contrairement aux 600 transitant actuellement par heure sur la route du Littoral.

Retrouvez le dossier de presse concernant le conseil municipal du 29 Octobre 2019 en téléchargement ici