La climatisation dans les classes d’école

Partager sur :
Ajouter à Mes favoris

Est-elle indispensable pour un confort thermique ?

La climatisation dans les classes d’école est-elle indispensable pour un confort thermique ? C’est ce que réclament des parents d’élèves et les marmailles à chaque été à La Réunion. Mais la climatisation n'est pas sans conséquence sur la santé selon Suzanne Déoux, médecin ORL, spécialisée en ingénierie de santé dans le bâtiment.

Rhinite, sinusite, bronchite, choc thermique...

"La climatisation peut rendre malade. Premièrement on va faire baisser la température. Quand on climatise on ferme tous les ouvrants, on est dans un espace clôt. On met 25 enfants dans une salle où on ne fait pas entrer d’air pour qu’ils respirent. Dans les premières minutes où ils arrivent, le taux de C02 augmente rapidement et dépasse les seuils souhaités pour les enfants. On a comparé des salles climatisées ou non. Dans cette dernière, les enfants ont une qualité de l’air tout à fait normale", développe le médecin ORL.

Dans une salle climatisée, il y a une "exposition aux polluants dans la salle de classe, irritants pour les voies respiratoires. Il y a aussi le problème des chocs thermiques. Cette différence de température avec l’extérieur favorise rhinite, sinusite, bronchite, mais aussi des contractures musculaires après avoir fait un effort musculaire. Si on met un brasseur d’air on baisse la température ressentie de 3 à 4°C. C’est une solution."

C'est pourquoi la Ville, soucieuse de la santé et du confort de nos enfants, a lancé un diagnostic thermique complet de toutes les écoles. Ce diagnostic permettra de déterminer la solution La plus saine et adaptée à chaque salle de classe, dortoir et réfectoire pour une température ressentie agréable, en limitant le recours à la climatisation au maximum au vu des impacts sur la santé des enfants. Parmi les solutions préconisées: préau, voiles d'ombrage, brise-soleil, stores, surtoiture, végétation au sol ou en toiture/façade, extracteur solaire, ...

Des travaux suivront ensuite à partir de la fin 2019 en commençant par les écoles les plus touchées par la chaleur. 

Retrouvez le reportage vidéo ici https://www.linfo.re/la-reunion/societe/dr-suzanne-deoux-la-climatisation-peut-rendre-malade